Barrages et crues, sédimentation, stockage d'énergie, énergie marémotrice - http://fr.hydrocoop.org

Présentation d’HydroCoop

Publié le 17 février 2013

HydroCoop est une Association à but non lucratif créée pour promouvoir l’aide aux pays en développement et la coopération technique internationale dans l’ingénierie des barrages, en particulier pour le contrôle des crues, les déversoirs et les problèmes de sédimentation. Elle correspond à une nouvelle approche des problèmes décrits dans cette page. Un objectif essentiel est de faciliter la meilleure utilisation de l’Eau et de l’Energie dans les pays en développement.

HydroCoop intervient également pour l’énergie marémotrice, le stockage d’énergie par pompage (STEP marines) et les énergies renouvelables.

DIFFERENCES ENTRE PAYS

Les crues sont un problème grave dans de nombreux pays. Barrages et endiguements lui apportent une solution partielle ; mais les critères de dimensionnement de ces ouvrages et de leur équipement ou la manière de gérer la sédimentation varient beaucoup suivant les pays.

Cette disparité peut s’expliquer par des données physiques ou économiques différentes, mais le plus souvent résulte des traditions locales, ignorant ce qui se fait ailleurs. Si l’information sur les progrès réalisés ailleurs, incluant les éléments de coût et d’adaptabilité, était meilleurs, des gains importants de coût et de sécurité pourraient être obtenus. La capacité des déversoirs et/ou de stockage des retenues pourraient être améliorée à faible coût.

TRANSFERT D’INFORMATIONS

Lors de l’étude ou de l’amélioration d’un barrage, l’évaluation des conséquences réelles d’une rupture éventuelle influe sur le choix du type d’ouvrage, les règles d’exploitation et les systèmes d’alarme. Les éléments nécessaires à cette évaluation sont souvent très incomplets.

Il y a de grandes différences dans les critères de projets de déversoirs, d’ouvrages de stockage des crues, d’endiguement des fleuves.

Les risques liés au fonctionnement des vannes classiques et les remèdes correspondants devraient être mieux diffusés. D’autres modes de contrôle sont peu connus en dehors des pays qui les utilisent avec succès : flashboards, déversoirs labyrinthes, digues ou hausses fusibles, blocs fusibles, vannes gonflables…

Les problèmes de sédimentation ont été souvent négligés ou mal résolus. Le transfert d’informations sur l’efficacité économique réelle et les données pratiques des solutions retenues jusqu’à présent est essentiel.

Enfin, le contrôle des crues pendant la construction est trop souvent traité suivant des critères ou des méthodes traditionnelles, sans tenir compte de solutions plus économiques ou plus sûres.

Il est donc très souhaitable d’améliorer le transfert d’information entre pays : La Commission Internationale des Grands Barrages (C.I.G.B) s’y emploie acctivement, mais son action s’applique surtout aux pays industrialisés.

Et de nombreuses solutions utilisées dans les pays moins industrialisés sont méconnues, alors que leur diffusion serait extrêmement utile, y compris pour les pays industrialisés.

ORGANISATION D’HYDROCOOP

Constituée dans le contexte décrit ci-dessus par Pierre Londe (Président d’Honneur de la Commission Internationale des Grands Barrages) et François Lempérière en 1997, HydroCoop comprend une dizaine d’ingénieurs ayant une longue expérience internationale de ces problèmes et disposés à consacrer une partie de leur temps à leur solution. Ils peuvent coopérer avec Administrations, Maîtres d’ouvrages, Ingénieurs-Conseils ou Entrepreneurs. Ils savent l’importance de recourir à des solutions pratiques et économiques.

Les services offerts peuvent être officialisés par un contrat formel mais ce n’est pas indispensable; ils peuvent varier de simples informations à des rapports complets. Ils peuvent être ponctuels ou se poursuivre pendant la construction d’un ouvrage. HydroCoop ne fait pas de plans d’exécution et ne participe pas aux appels d’offres d’Ingénierie.

HydroCoop préfère toujours les solutions pouvant utiliser les ressources locales.

Les services offerts sont généralement gratuits, mais une participation aux frais de voyage est souhaitable car les seules ressources d’HydroCoop sont les dons ou subventions et la coopération bénévole de ses Experts.

HydroCoop est ouverte aux ingénieurs de tous pays. Les services offerts sont basés sur l’expérience en études et construction de ses experts.

LISTE INITIALE DES EXPERTS (1997)

P. LONDE

  • A été dans les dernières décennies du 20ème siècle l’un des ingénieurs mondiaux les plus connus dans le domaine des barrages notamment pour les barrages voûtes, de nouvelles conceptions des barrages poids et la mécanique des roches.
  • Il a été Président de la Commission Internationale des Grands Barrages.
  • Il a eu un rôle essentiel dans la création d’HydroCoop.

S. ALAM

  • Né en Inde, citoyen Canadien, a une expérience mondiale de plus de 40 ans des grandes structures hydrauliques, de l’ingénierie des rivières et des côtes, de la sédimentation des réservoirs et des rivières et des essais sur modèles correspondants.
  • Expert à la banque mondiale, à l’A.D.B. et auprès de plusieurs organismes d’état aux Etats-Unis, au Brésil et en Europe.
  • Dirige actuellement le groupe de travail d’I.H.A. sur la sédimentation et un projet très important de dérivation du lfeuve Mississipi.

P. BLANC

  • Large expérience dans la construction de grandes structures hydrauliques dans de nombreux pays (structures offshore, ports, canaux, tunnels…).
  • Inventeur de nombreux projets de structures et de méthodes d’éxécution.
  • Lauréat du 1er prix d’innovation (1997) de la Fédération Française des Travaux Publics.

M. BOUVARD

  • Professeur d’Hydraulique. Ancien Directeur de l’Ecole d’Hydrauliciens, Grenoble.
  • Expert en barrages, tunnels, canaux, alluvionement, études économiques.
  • Expérience dans la formation d’ingénieurs confirmés dans divers pays (Chine, Amérique du Sud).
  • Auteur de plusieurs livres sur barrages et prises d’eau.
  • Rapporteur Général au 16ème Congrès de la C.I.G.B. (1988) sur la Crue de Projet et le Contrôle des Crues.

J. CASSIDY

  • Membre de l’U.S. Academy of Engineers.
  • Ancien président du Comité d’Hydraulique de la C.I.G.B.
  • Large expérience de projets et d’études sur modèles de structures hydrauliques (déversoirs, conduites forcées, cheminées d’équilibre, déversoirs labyrinthes…) sur de grands fleuves dans les cinq continents (incluant le Parana et la Narmada).

Dr S. CHONG GANG

  • Il avait été Vice-Président de la CIGB.
  • Il était Secrétaire Général du Comité Chinois des Grands Barrages.

G. DEGOUTTE

  • Professeur d’Hydraulique et de Mécanique des sols à l’ENGREF (Paris).
  • Expérience dans le projet et la réalisation de très nombreux barrages d’irrigation de taille modérée et dans la sécurité des enfiguements de fleuves.
  • Auteur du Bulletin C.I.G.B. sur les géomembranes.
  • Auteur pincipal de l’ouvrage publié par le C.F.G.B. sur les petits barrages.

K. HØEG

  • Ancien président de la Commission Internationale des Grand Barrages (C.I.G.B) (1997-2000).
  • Expert international pour le projet et le contrôle de sécurité des barrages en remblai et pour la fondation des barrages.
  • Auteur ou coauteur de deux livres et 90 articles techniques sur les barrages.
  • Professeur à l’Université de Stanford, U.S.A (1968-1974).
  • Membre étranger de l’U.S. National Academy of Engineering et membre de l’Académie Novégienne des Sciences et Lettres.

F. LEMPÉRIÈRE

  • A participé à la construction d’une vingtaine de grands barrages, canaux et endiguements, notamment sur le Rhône, le Rhin, le Nil et le Zambèze et à la conception d’une dizaine de ces ouvrages.
  • Ancien président du comité C.I.G.B. sur la technologie et du comité sur les coûts.
  • Auteur ou coauteur de sept bulletins C.I.G.B. principalement sur les coûts et les économies.
  • Inventeur (1989) du procédé de hausses fusibles : lauréat de l’Académie des Sciences à Paris pour cette invention (1997).

V. SEMENKOV

  • Ancien Vice-Président de la C.I.G.B.
  • Expérience d’étude et réalisation de grands barrages et usines en Russie et dans le monde (Haut Barrage d’Assouan…).
  • Expertise en Hydraulique (déversoirs, injection d’air, vibration…).
  • Rapporteur général au 13ème Congrès de la C.I.G.B. sur le sujet : « Déversoirs de grande capacité ».

D’autres experts internationaux qui ne figurent pas dans la liste ci-dessus peuvent aussi donner bénévolement leurs avis.

ADMINISTRATION

L’association HydroCoop (Hydro-Cooperation) a été fondée en France. L’administration et la coordination sont effectuées dans un bureau central à Paris par des ingénieurs ayant une longue expérience de construction en de nombreux pays.

Questions peuvent être adressées (de préférence en anglais et par e-mail). Les experts peuvent également être approchés directement. 

L’adresse du bureau central d’HydroCoop est :
5, Square Villaret de Joyeuse 75017 PARIS – FRANCE 

Tel. : +33 1 56 68 09 10
ou Tel. : +33 1 45 34 42 89


Article imprimé depuis le site HydroCoop - Barrages et crues, sédimentation, stockage d'énergie, énergie marémotrice: http://fr.hydrocoop.org

URL de l'article: http://fr.hydrocoop.org/presentation-hydrocoop/

Copyright Hydrocoop.org