Déversoirs économiques pour augmenter sécurité et stockage : les Blocs Fusibles

Publié le 19 juin 2015 dans Crues et déversoirs

Version imprimable Version imprimable


Les blocs fusibles sont de simples blocs massifs en béton placés les uns à côté des autres sur le seuil d’un déversoir. Ils sont simplement posés et restent stables jusqu’à ce que l’eau de la retenue atteigne un certain niveau et ils basculent lorsque ce niveau est dépassé.

Pour s’assurer que la sous-pression à la base du bloc atteint sa valeur de calcul, un espace vide est laissé sous chaque bloc, complètement ouvert à l’amont et fermé par un joint étanche à l’aval. Les blocs placés sur un même seuil peuvent avoir la même hauteur P mais des épaisseurs E différentes de sorte qu’ils basculent pour des hauteurs d’eau différentes. Une formule simplifiée “h= E – 0.4 P” permet une estimation sommaire rapide de la charge d’eau « h » correspondant au basculement.

Bloc fusible submergé avant basculement

Blocs fusibles sur le barrage de Wedbila (Burkina Faso)

Vue en plan du déversoir

Les blocs fusibles peuvent être utilisés pour des barrages nouveaux. Dans ce cas, il est possible, avec la même quantité de béton et le même coût que pour un seuil Creager, de doubler la valeur de l’écoulement passant par le déversoir lors des crues extrêmes ou d’augmenter le volume stocké dans la retenue sans diminuer la sécurité. Ils peuvent également être utilisés pour améliorer des déversoirs existants soit, après abaissement du seuil, en augmentant le débit maximum admissible, soit en augmentant le volume stocké, soit en combinant les deux avantages.

De nombreux détails sont donnés dans l’Annexe 3 du Bulletin CIGB n°144.

Version imprimable Version imprimable


Haut de page